En
En

Immigration temporaire : les PME ont besoin d’aide financière pour pourvoir les postes vacants par le recrutement international

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 30 septembre 2021 – Le contexte historique de pénurie de main-d’œuvre au Québec, avec 218 600 postes vacants en juin 2021, exige un appui financier aux PME pour les soutenir dans leur effort de recrutement international, selon AURAY Sourcing, spécialisée en recrutement et en mobilité internationale, et filiale de Raymond Chabot Grant Thornton.

 

« Malgré la récente entente d’août 2021 entre Québec et Ottawa visant à favoriser la venue et l’embauche d’un plus grand nombre de travailleurs étrangers temporaires en ce qui concerne, entre autres, le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), le gouvernement du Québec doit déployer rapidement des aides financières ou des mesures fiscales ciblées pour appuyer les PME dans leur démarche de recrutement international. C’est un processus exigeant et coûteux en temps et en frais gouvernementaux et professionnels pour nos PME, notamment celles des secteurs de la restauration et de l’hôtellerie durement touchés par le manque de personnel », a indiqué le président d’AURAY Sourcing, Marc Audet.

 

Rappelons qu’à la demande de Québec, le gouvernement fédéral apportera des assouplissements temporaires au PTET, tels que :

  • Une hausse de 10 % à 20 % du seuil du nombre de travailleuses et travailleurs étrangers temporaires par lieu de travail, dans le volet des postes à bas salaire (23,08 $ de l’heure), dans des secteurs économiques donnés, et;
  • L’élargissement de l’admissibilité au traitement simplifié afin d’y inclure des professions peu spécialisées, ce qui permettra d’accélérer les délais de traitement.

« Oui, ce sont de très bonnes nouvelles pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre de nos entreprises. Il est clair que la guerre des talents ne peut plus se jouer sur le plan régional, car les employés convoités proviennent trop souvent du même bassin et cela ne peut demeurer l’option privilégiée des employeurs. Ces investissements essentiels dans la quête de talents étrangers nécessitent toutefois des frais, très souvent coûteux pour une petite entreprise, sans compter les exigences administratives et le temps investi par plusieurs ressources internes pour ne recruter qu’un seul candidat », a ajouté l’avocat en immigration et vice-président et directeur général d’AURAY Sourcing Immigration, Ho Sung Kim.

Parmi les frais exigés pour le recrutement international d’un seul candidat au PTET, l’entrepreneur doit débourser 1 650 $, ce qui comprend :

  • 1 000 $ pour l’évaluation de l’impact sur le marché du travail (EIMT);
  • 410 $ pour le certificat d’acceptation du Québec (CAQ);
  • 85 $ pour le service de collectes de données biométriques, et;
  • 155 $ pour le permis de travail.

À ces frais s’ajoutent, très souvent, ceux des accompagnateurs externes spécialisés, comme AURAY Sourcing, qui aident les dirigeants de PME à éviter les mauvaises surprises liées au processus complexe et exigeant de l’immigration temporaire, tout en les laissant se concentrer sur leur tâche principale : faire des affaires!

Une mesure actuellement en vigueur vise à rembourser l’entreprise, si elle a recours à des consultants externes accrédités, jusqu’à 50 % des frais admissibles pour une activité de recrutement à l’international, sans excéder 1 200 $. Cette initiative judicieuse est toutefois insuffisante pour appuyer significativement les petites entreprises qui font de plus en plus appel à des spécialistes externes pour les accompagner dans le processus.

« Ce service clés en main, qui peut représenter un investissement entre 2 500 $ et 8 000 $ de la part d’une entreprise pour un seul candidat, assure toutes les étapes entourant la venue de travailleurs immigrants. Cela comprend le recrutement de candidats spécialisés partout dans le monde et pour tous les secteurs, la sélection des candidats en fonction des critères déterminés par l’entreprise et l’accompagnement des candidats sélectionnés et des entreprises dans toutes les étapes du processus d’immigration, jusqu’à l’accueil et à l’intégration des travailleurs immigrants temporaires dans leur milieu social et professionnel. L’intégration se révèle d’ailleurs le facteur clé du succès de l’immigration et du développement du Québec », a précisé Wayne Tessier, vice-président et directeur général d’AURAY Sourcing International.

 

L’embauche de talents étrangers constitue une priorité de tous les instants pour les entreprises d’ici et représente d’ailleurs 22 % de la source de main-d’œuvre pour le Québec (période de 2017 à 2026). Il faudrait par conséquent déployer un soutien gouvernemental important, comme c’est le cas avec de nombreuses initiatives de transformation numérique auprès des PME. À titre d’exemple, pour le seul volet 1 de la réalisation d’un diagnostic et d’un plan numérique dans le cadre du programme Audit industrie 4.0 d’Investissement Québec, les entreprises bénéficient d’une aide financière maximale de 20 000 $.

 

Enfin, en soutenant d’autres organismes externes qu’Investissement Québec, Montréal International ou Québec International qui cherchent, eux aussi, à attirer les talents étrangers en sol québécois, le gouvernement du Québec pourrait ainsi alléger la pression sur les ressources disponibles de ces entités qu’il finance déjà et contribuer à l’émergence d’un écosystème plus efficace et efficient pour le recrutement international.

 

« De telles aides financières ou fiscales sont non seulement dans l’intérêt des entreprises, principalement des plus petites, aux prises avec des besoins imminents de main-d’œuvre, mais favorisent également le développement économique régional du Québec et la pérennité de nos moteurs économiques », a conclu le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio.

 

Immigration temporaire : les PME ont besoin d’aide financière pour pourvoir les postes vacants par le recrutement international 1

À propos d’AURAY Sourcing

AURAY Sourcing offre aux entreprises québécoises un service complet en recrutement, en acquisition de talents, en mobilité internationale et en intégration afin de remédier aux défis de pénurie de la main-d’œuvre.

Grâce à son équipe d’experts dans les domaines du recrutement et de la mobilité internationale, à son réseau mondial de conseillers en immigration ainsi qu’à l’organisation mondiale Grant Thornton établie dans près de 140 pays, AURAY Sourcing est en mesure de répondre aussi bien aux besoins d’entreprises requérant une main-d’œuvre qu’à ceux de candidats étrangers à la recherche d’un emploi.

 

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Raymond Chabot Grant Thornton est une firme de services professionnels vouée au succès des organisations et de leurs dirigeants depuis 1948. Les professionnels de la firme sont engagés à accompagner les clients dans leur réussite grâce à une profonde compréhension de ce qui compte pour eux, pour leur entreprise et leur industrie. Cette fine connaissance, jumelée au talent et à la passion d’une équipe de professionnels, permet de stimuler la croissance. Leader québécois et canadien dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, Raymond Chabot Grant Thornton compte sur une équipe de plus de 2 700 professionnels, dont quelque 200 associés, répartis dans plus de 100 bureaux au Québec et dans les régions d’Ottawa et d’Edmundston.

Conjointement avec Grant Thornton llp, autre firme canadienne, et l’organisation mondiale Grant Thornton, nous sommes présents dans près de 140 pays et comptons plus de 58 200 employés qui offrent une véritable connaissance, une perspective innovante et l’agilité nécessaire afin que les clients continuent d’évoluer.